Le projet de SAGE Bièvre Liers Valloire adopté par la CLE !

Le projet de SAGE Bièvre Liers Valloire adopté par la CLE !
09/12/2019

Mardi 3 décembre à Beaurepaire, la Commission locale de l’eau (CLE) s’est réunie en présence de Monsieur Jean-Yves Chiaro, Sous-préfet de Vienne, pour l’adoption du projet de SAGE Bièvre Liers Valloire. Un arrêté inter-préfectoral d’approbation sera prochainement publié ; il marquera le début de sa mise en œuvre.

Le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Bièvre Liers Valloire est un outil de planification à portée juridique visant la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau à l’échelle du bassin versant de Bièvre Liers Valloire. Il a pour objectif de concilier la satisfaction des usages et la préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques pour les 79 communes du bassin versant, à cheval sur les départements de l’Isère et de la Drôme.
Le SAGE a été élaboré de manière collective par l’ensemble des acteurs concernés, réunis au sein d’une Commission Locale de l’Eau (CLE), sorte de « parlement local de l’eau », et présidée par Monsieur Philippe Mignot.

« C'est un SAGE de grande qualité, utile au territoire qui prépare l'avenir en prenant en compte le changement climatique. » souligne Marc Vérot de l’Agence de l'Eau.

Le bassin versant de Bièvre Liers Valloire se caractérise par la présence d’une nappe souterraine essentielle au développement du territoire, la nappe de Bièvre Liers Valloire, assurant l’alimentation en eau potable d’une grande partie de sa population et la présence d’activités économiques (agriculture, pisciculture, industrie…). Cette nappe est très sensible aux pollutions et présente un équilibre quantitatif fragilisé. Les cours d’eau présentent également des problèmes significatifs tels que la dégradation de la qualité de l’eau et des étiages prononcés.

Le SAGE Bièvre Liers Valloire permet ainsi de définir des préconisations et des règles pour préserver des ressources en eau remarquables mais fragiles. La mise en œuvre des dispositions du SAGE et l’application de son règlement permettront de répondre aux enjeux suivants :
- Rétablir une qualité des eaux (rivières, source, nappe) satisfaisante
- Assurer l’équilibre quantitatif de la ressource sur le territoire
- Restaurer les conditions nécessaires au bon fonctionnement des cours d’eau et des milieux humides
- Mettre en place une gestion collective et responsable de l’eau

« L'aboutissement d'un long travail et d'une ambition, celle de reconnaître la valeur de l'eau », a conclu Monsieur Jean-Yves Chiro, Sous-préfet de Vienne.

Retour à toutes les actualités