VENDREDI 29 mars à 20h30 au cinéma de Saint Jean-de-Bournay

VENDREDI 29 mars à 20h30 au cinéma de Saint Jean-de-Bournay
21/03/2019

Depuis le 1er janvier 2019, l’usage des pesticides est interdit pour les particuliers, comme c’est le cas pour les communes depuis le 1er janvier 2017. Dans le cadre de la démarche « Ensemble vers le 0 phyto » mise en place par le SIRRA, qui vise à accompagner les élus, communes et habitants dans la transition vers l’abandon des pesticides le Syndicat vous propose une soirée ciné-débat autour du film « 0 phyto- 100% bio »

VENDREDI 29 mars à 20h30 au Cinéma « Le Saint-Jean » à Saint Jean-de-Bournay


Nous vous invitons à venir visionner ce documentaire, imaginé et réalisé par Guillaume Bodin et à participer au débat sur la transition vers le zéro phyto en sa présence. Un buffet convivial proposant les produits bio de nos producteurs locaux clôturera cette soirée.

Entrée gratuite – ouvert à tous – sans réservation



Synopsis du film
« Une enquête passionnante sur plusieurs communes françaises qui n’ont pas attendu l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de la loi Labbé interdisant l’utilisation des pesticides dans les espaces publics pour changer leurs pratiques. Ce film met aussi en avant les pionniers de la restauration collective biologique et leurs partenaires : associations, entreprises, agriculteurs, ingénieurs, artisans, qui ensemble contribuent à l’amélioration de la qualité des repas dans les collectivités. Conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, ces acteurs de terrain ne livrent pas de solutions toutes prêtes, mais décrivent plutôt les étapes qu’ils ont franchies pour mener à bien leurs projets ».



Le SIRRA
Depuis le 1er janvier le Syndicat Rivières des 4 Vallées, le Syndicat hydraulique Bièvre Liers Valloire, le Syndicat hydraulique de la Sanne et le Syndicat hydraulique de la Varèze ont fusionné pour former le Syndicat isérois des rivières Rhône aval (SIRRA).
Le SIRRA a pour objet la préservation et la restauration du bon fonctionnement des milieux aquatiques et la prévention des inondations. Parmi ses missions, il œuvre pour la préservation de la qualité des eaux de surface et des eaux souterraines, notamment prélevées pour l’eau potable. Dans ce cadre, il participe à la lutte contre les pollutions liées à l’utilisation de pesticides.


Cadre légal

Pour rappel : « Depuis le 1er janvier 2019, il est interdit pour les particuliers, non seulement d’acheter, mais aussi de stocker et d’utiliser dans leur jardin, des pesticides de synthèses. »


Retour à toutes les actualités