Protection contre les inondations des ruisseaux du Joux et du Maras

Protection contre les inondations des ruisseaux du Joux et du Maras
01/02/2019

La concertation mise en place par le Syndicat Rivières des 4 Vallées, dans le but de construire un projet consensuel pour limiter les risques d’inondation sur la commune de Luzinay, est désormais terminée. 2 ateliers participatifs, par bassin versant (Joux et Maras) ont permis de recueillir les avis et les idées des parties prenantes pour la construction de l’avant-projet final présenté le 6 décembre 2018 à la salle Luzinay.

Suite aux crues d’octobre 2014, Syndicat Rivières des 4 Vallées, dans le cadre de sa compétence de gestion et de protection contre les inondations, a engagé une étude sur les cours d’eau du Joux et du Maras afin de mettre en exergue les dysfonctionnements et apporter des solutions durables.
Pour lancer la phase opérationnelle et construire le projet, les élus du Syndicat ont choisi de mettre en place un processus participatif. Les travaux devant être réalisés sur des terrains privés, le consentement des propriétaires concernés est primordial. Les riverains du Joux et du Maras, ont donc été invités à participer à la réflexion pour définir le projet et les actions à mettre en place.

Quatre réunions de concertation ont été organisées afin d’élaborer l’avant-projet. Elles ont permis de recueillir la vision des participants, leurs attentes et leurs craintes ainsi que leurs propositions pour faire évoluer le programme d’action de la manière la plus consensuelle possible.
Deux réunions ont été proposées sur chacun des cours d’eau :
- Réunion 1 : Etat des lieux et définition des attentes et craintes
- Réunion 2 : Echange autour des scénarios

C’est au total plus de 50 riverains qui se sont mobilisés. Leurs attentes ont été entendues par le bureau d’étude et ont donné lieu à un premier scénario qui remportait déjà l’adhésion de la grande majorité des participants.
Quelques adaptations ont toutefois été demandées.
De nouveaux linéaires de protection de berge et du lit, ou encore l’augmentation du gabarit du pont des Allobroges ont ainsi été ajoutés au nouvel AVP présenté lors de la réunion plénière du 6 décembre. L’augmentation du niveau de protection (pouvant absorber des crues supérieures à celle de 2014), qui faisait parties des demandes d’amélioration, n’est malheureusement pas techniquement réalisable.

De nombreux dysfonctionnements du réseau de gestion des eaux pluviales sont également ressortis lors des ateliers. Les informations ont été transmises à Vienne Condrieu Agglomération. Le programme d’intervention est également présenté lors de la plénière.

S’en suivra la phase d’élaboration des dossiers réglementaires et fonciers avec un dépôt des dossiers prévu à la fin du 1 trimestre 2019. Une durée d’instruction d’environ un an est à prévoir avant le début des premiers travaux.

Le compte-rendu de ces réunions n'est pas encore disponible mais sera mis en ligne dès que possible dans l'espace documentation.

Retour à toutes les actualités